L’institut d’éducation motrice

Contact
  • IEM Ecole Verlaine
  • Rue du Temple / 57270 UCKANGE
  • tél 03 82 86 22 23
L’INSTITUT D’EDUCATION MOTRICE

L’Institut d’Education Motrice de Moselle compte parmi les quelques 190 établissements gérés par l’association des Paralysés de France. Il est agrée par des arrêtés préfectoraux en date du 24 juillet 1990 et 3 juillet 1992. En Moselle, il en existe 3, le premier est situé à Metz, le second à Saint-Avold et la 3ème à Uckange. Sylvie Zimmer est la chef de service, l’institut accueille des enfants de 3 à 14 ans.
L’IEM est organisé en 3 petites structures ayant pour mission d’assurer le suivi d’enfants et d’adolescents atteints de déficience motrice, avec troubles associés. Les enfants accueillis ne peuvent pas ou plus servir un cursus scolaire traditionnel.

Objectifs principaux

Suivi médical, paramédical par l’équipe multidisciplinaire spécialisée, soutien psychologique, suivi éducatif, prise en charge de l’enfant dans sa dimension relationnelle, mise en place d’un projet individuel, de son suivi, de son évaluation, respect d’un certain nombre de priorités comme : éviter la séparation d’avec la famille, assurer le confort, travailler l’appartenance à un groupe social, rechercher la meilleure orientation possible.

Dispositions financières

Caractère non lucratif du fonctionnement sans aucune transaction directe, l’assurance maladie règle à 100% les frais de prise en charge, le budget de l’IEM est soumis à l’approbation de la Direction Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS), le prix de la journée est arrêtée par le Préfet et couvre l’ensemble des charges supportées par l’établissement : salaires, transports, alimentation, loyers, matériels, etc.

Fonctionnement

L’IEM est ouvert 192 par an selon un calendrier établi et transmis à tous els partenaires, il fonctionne en semi-internat les lundi, mardis, vendredi de 9h à 16h30 et le mercredi de 8h30 à 12h, A uckange, les enfants se répartissent en groupes éducatifs ; les interventions paramédicales ont lieu dans l’établissement.

L’admission

Suite à la demande des parents, un dossier doit être constitué auprès de la Commission Départementale de l’Education Spéciale (CDES). Il comporte des fiches renseignées par médecin, psychologue, assistante sociale, éducateur et éventuellement enseignant. Il est souhaitable que l’enfant ait été examiné au préalable par le Médecin-Chef de l’Etablissement. La notification s’impose à l’établissement et le Directeur pourra alors prononcer l’admission de l’enfant. le CDES inscrira l’enfant sur une liste d’attente si aucune place n’est disponible à l’IEM. La prise en charge est fixée par la CDES pour une durée déterminée. Elle est renouvelable si nécessaire.

La sortie

La réorientation ou la sortie de l’IEM est possible à tout moment en fonction des besoins et du projet de l’enfant. La sortie peut être motivée par : un changement d’établissement pour réorientation, un arrêt de la prise en charge (limite d’âge…), une demande de l’IEM, une demande de la famille.

La famille

Elle est étroitement impliquée dans le dispositif mis en place pour l’enfant. Elle est associée à l’élaboration, à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation du projet individuel. Elle est également associée au suivi médical, à l’action paramédicale, éducative et psychologique (participation aux essais et moulages des appareillages prescrits, rencontres ponctuelles personnalisées…). La famille participe de plus à la vie de l’Etablissement et à son organisation par des réunions de parents et du Conseil d’Etablissement.

L’enfant Handicapé Moteur

Par enfant handicapé moteur, il faut entendre tout enfant qui soufre de façon durable et souvent chronique, d’une déficience motrice plus ou moins grave, entraînant à des degrés variables, la limitation des degrés variables, la limitation des activités dont est capable l’enfant bien portant du moyen âge.
Les pathologies concernées : l’infirmité motrice cérébrale, les myopathies et les maladies neuro-musculaires, le spina-bifida, les maladies diverses, les malformations congénitales mais aussi la polyomélite, les séquelles de méningites, les paraplégies…

L’équipe multidisciplinaire

La prise en charge se veut complète (pédagogique, éducative, thérapeutique), cohérente (chaque professionnel travaille en complémentarité avec ses collègues sous la responsabilité conjointe du Directeur et Médecin-Chef) et adaptée aux besoins d l’Enfant
L’équipe se compose : de psychologues (bilans, entretiens, suivi individuel, thérapie…), d’Educateurs (actions individualisées, promoteurs des projets individuels, analyse des conceptions éducatives…), d’une assistante sociale (droits sociaux, aide aux financement, adaptation et accessibilité de l’habitat, de paramédicaux (kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychomotriciennes, etc.)